Fluide frigorigène d'une pompe à chaleur de piscine : rôle, comment choisir, entretien

Fluide frigorigène d'une pompe à chaleur de piscine : rôle, comment choisir, entretien

Dans cet article, nous allons particulièrement nous intéresser à un élément capital dans le fonctionnement de la pompe à chaleur de piscine : le fluide frigorigène. À l’état liquide ou gazeux, il peut être pur et mélangé. Quoi qu’il en soit, le fluide frigorigène s’avère incontournable pour faire marcher ce dispositif de chauffage de la piscine. Plus économes que les réchauffeurs électriques et faciles d’utilisation, les PAC piscine ne manquent d’ailleurs pas d’arguments pour convaincre.
C’est pour cette raison que les pisciniers les proposent de manière systématique lorsque vous leur faites rénover ou fabriquer une piscine. Sans oublier qu’après l’installation, les PAC piscine sont peu coûteuses à l’usage et jouissent d’un fonctionnement à tendance écologique. Coup de projecteur sur le fluide frigorigène.
 

Le fluide frigorigène : un vecteur de chaleur avant tout

Connu dans le secteur de la construction d’appareils produisant le chaud ou le froid, le fluide frigorigène a la particularité de pouvoir capturer la chaleur pour ensuite la restituer, grâce à sa capacité à alterner son état (de liquide à gazeux). On l’utilise ainsi pour fabriquer des réfrigérateurs ou des pompes à chaleur air-eau
Pour ces dernières particulièrement, c’est ce fluide spécial qui sert d’intermédiaire et va connecter en quelque sorte le bloc intérieur et le bloc extérieur. C’est ainsi qu’il capture les calories de l’air ambiant afin de les intégrer dans le réseau hermétique de l’appareil.

Quelles sont les compositions du fluide frigorigène d’une pompe à chaleur ?

Les CFC, HCFC, HFC sont autant d’acronymes indiquant les différentes catégories de fluide frigorigène existantes. Ces noms sous-entendent que le liquide peut contenir du fluor, du chlore, du carbone ou de l’hydrogène. Nous savons que ce sont des substances chimiques pouvant avoir des effets plus ou moins vertueux à l’égard de l’environnement.

Le liquide frigorigène peut donc être dangereux ?

Étant donné les éléments qui peuvent constituer le fluide frigorigène, il est normal de s’interroger sur le danger qu’il peut représenter. Notamment, par rapport à l’environnement. Évidemment, s’il y a des types de fluides qui sont interdits au commerce, car considérés comme dangereux à l’instar de ceux des catégories des Chlorofluorocarbures ou CFC ainsi que des hydrochlorofluorocarbures ou HCFC, il y en a qui sont autorisés.
Il faut savoir que le chlore, à l’origine de l’effet de serre, représente un vrai danger pour la couche d’ozone. D’ailleurs, c’est pour cette raison que des produits le contenant sont désormais prohibés. S’il est question de recharger le fluide frigorigène de votre pompe à chaleur de piscine, il vaut donc mieux se tourner du côté des HFC ou des hydrofluorocarbures. En effet, ces types de fluide ont un impact moindre sur la couche d’ozone.

Quand faut-il penser à renouveler le fluide frigorigène de sa pompe à chaleur de piscine ?

Le rechange du fluide doit intervenir en cas de fuite constatée. Pour ce faire, le recours aux professionnels est impératif, du fait qu’ils sont les seuls à être habilités à manipuler ce type de fluide. En outre, l’opération doit s’effectuer avec la plus grande précaution. Une réparation aléatoire de la pompe à chaleur de piscine peut avoir des conséquences désastreuses. Par exemple, des soudures impliquant des produits comme l’oxygène peuvent exposer au risque d’explosion ou d’incendies.
Par ailleurs, l’utilisation de pièces non d'origine et les modifications au niveau du circuit frigorifique peuvent annihiler la conformité et la garantie de la PAC piscine. Il en est de même concernant le remplacement du fluide frigorigène par un autre type que celui utilisé par le fabricant. Toutes ces modifications engagent la responsabilité de la personne à leur origine. D’où l’importance de faire intervenir un chauffagiste ou un frigoriste qualifié et disposant du matériel adéquat si on n’est pas soi-même un expert en la matière.

Faire vérifier l’étanchéité de l’intégralité du circuit : une nécessité

Afin de garantir qu’il n’y a aucune fuite du fluide frigorigène, une vérification du circuit s’impose au moins une fois dans l’année. Cette règle concerne toutes les pompes à chaleur renfermant plus de 2 kilos de fluide. Néanmoins, cette recommandation vaut aussi pour les PAC standard ou de piscine ayant une quantité de fluide en deçà de 2 kilos. Ce, afin de garantir leurs performances et se prémunir d’une éventuelle fuite. Évidemment, le remplacement annuel du fluide n’a pas lieu d’être en l’absence d’un défaut d’étanchéité.

Que faut-il savoir sur le recyclage du fluide frigorigène des pompes à chaleur de piscine ?

Comme vu plus haut, le fluide frigorigène n’est pas écologiquement neutre. Il serait irresponsable de le jeter dans la nature. C’est pour cette raison qu’une filière dédiée au traitement de ces éléments a été mise en place afin de les recycler, ou du moins en partie. C’est aussi la raison pour laquelle la récupération du fluide pour le recyclage est confiée aux professionnels en mesure d’assurer l’entretien des circuits de ce composant de la PAC piscine.

Rappel des différentes étapes du fonctionnement d’une pompe à chaleur de piscine

Les PAC en général fonctionnent sur un cycle qui se répète indéfiniment.
Concernant la pompe à chaleur de piscine, le fluide frigorigène capte la chaleur de l’air extérieur que le ventilateur pousse à entrer dans l’évaporateur. L’état du fluide passe alors de liquide à gazeux. Lorsqu’il est dans cet état, il gagne en température. Il doit cette fois subir une pressurisation grâce au compresseur et augmente encore de température.
Le gaz ayant atteint une température extrême passe à travers l’échangeur de chaleur que l’on appelle condenseur. C’est là que sa chaleur est transmise à l’eau de la piscine qui coule à proximité. En vue de diminuer sa pression et par conséquent sa température, le fluide frigorigène va cette fois dans le détendeur. Regagnant son état liquide, le fluide est dirigé vers l’évaporateur. Puis commence un nouveau cycle.
C’est donc les variations au niveau de la pression du fluide frigorigène qui permettent un chauffage de l’eau du bassin. En termes de consommation, la pompe à chaleur de piscine restitue plus de chaleur qu’elle ne consomme d’énergie. Résultat : ses consommations énergétiques sont beaucoup moins élevées que celles d’un réchauffeur électrique.

Le rôle du fluide frigorigène

Utile pour transporter les calories dans le circuit de la PAC piscine, le fluide frigorigène assure les échanges thermiques et rend la température de l’eau de baignade confortable. Avec certains types de liquides frigorigènes polluants, les institutions européennes ont établi des règlements stricts visant à les remplacer par des fluides nouvelle génération. L’objectif est de réduire leurs effets délétères sur la planète. Si à l’origine, on utilisait le R22 puis le R410A, à l’heure actuelle, c’est le fluide frigorigène R32 qui permet de se conformer aux normes.

Retour sur le fluide frigorigène R410A et ses caractéristiques

Le fluide R410A fait partie des gaz HFC ou hydrofluorocarbure. Il est à moitié composé de R32 et de R125. Pendant plusieurs années, le R410A fut la solution de remplacement des gaz contenant du chlore, appelés CFC. Pour rappel, cela fait maintenant des années que les gaz à base de chlore ne sont plus autorisés en raison de leur forte nocivité envers la couche d’ozone. Il faut aussi dire qu’en termes de rendement, le R410A avantage le R22 qu’il a remplacé, en étant jusqu’à 6 fois plus efficace.
Malheureusement, si le R410A n’a aucune action négative sur l’ozone, on l’accuse d’avoir un pouvoir de réchauffement global (PRG) de l’ordre de 2088/kg qui entraîne un important effet de serre. Il est clair qu’avec cet inconvénient, le R410A n’est plus en mesure de répondre aux normes. Comme ce fut le cas de son prédécesseur, il est aussi voué à disparaître et son déclin est programmé. De plus, on a découvert que ce fluide décuple sa toxicité quand il est en contact avec des températures élevées, malgré son incombustibilité.

Le R32 : le fluide frigorigène conforme aux normes actuelles pour les pompes à chaleur de piscine

Dans l’optique de préserver la planète, la communauté internationale œuvre pour l’abandon progressif des substances polluantes. En ce sens, les législations ont été adoptées pour encadrer l’usage de ces fluides. On peut citer la réglementation F-Gas européenne qui vise à faire appliquer les accords de Kigali de 2016. Les normes qui régissent les gaz à effet de serre fluorés visent à réduire leurs émissions, voire à les isoler.
On prévoit ainsi de limiter leur consommation à 79% depuis 2015 jusqu’en 2030 et de les éradiquer complètement du marché en limitant les quotas de production, mais aussi grâce à l’importation. Cette dernière doit logiquement entraîner des prix rédhibitoires. Pour faire court, la visée première de cet accord de Kigali réitéré par la réglementation européenne F-Gas est d’inciter les fabricants d’appareils thermiques à n’utiliser que les fluides à faible pouvoir de réchauffement.
C’est pour aller dans ce sens que nos gammes de pompes à chaleur pour piscine à l’instar de la pompe à chaleur de piscine Poolex JETLINE SELECTION 75 FULL INVERTER, Réf : PC-JLS075N et la pompe à chaleur de piscine Hayward POWERLINE réversible 6kW monophasée, Réf : 81502 fonctionnent au gaz écologique R32. Disposant de tous les points forts du R410A, le fluide R32 n’en a pas les inconvénients. Présentant les mêmes caractéristiques que le R410A, on peut dire qu’il facilite la transition du marché des pompes à chaleur de piscine, des PAC standards, et pas que. En effet, tout le secteur du chauffage et de la climatisation l’ont adopté.

Les gammes de produits nouvellement créées sont chargées de R32

Recyclable, il se distingue par sa pureté. Il offre un rendement énergétique (COP) jusqu’à 10 fois supérieur au R410A. Si les gammes d’appareils au R410A restituent une température à 55°C, celles au R32 en restituent 60°C, et procurent ainsi une eau plus chaude. Le fluide R32 nécessaire est de 20 à 30% moins que le R410A.
Son PRG (pouvoir de réchauffement global) est 3 fois inférieur à celui du R410A (675 kg équivalents en CO2 par 1 kilogramme de R32 diffusé dans l’atmosphère). Mais malgré sa contribution à limiter les pollutions liées à l’utilisation des pompes à chaleur de piscine, son usage reste aussi provisoire. Et pour cause, les réglementations prévoient encore d’exiger des appareils de climatisation un PRG de 400 d’ici 2030.
Nos derniers articles et guides chauffage piscine
  • La pompe à chaleur est l’accessoire le plus utilisé, en France, pour chauffer une piscine. Cela s’explique notamment par les performances thermiques et énergétiques du dispositif. Toutefois, choisir le bon appareil de chauffage n’est pas si simple. En effet, il existe deux variétés de pompes à chaleur pour piscine, les modèles horizontaux et verticaux. Chacun possède ses propres avantages et inconvénients, que nous vous présentons dans ce guide.

  • La vanne de by-pass est un élément indispensable au bon fonctionnement d’une pompe à chaleur. Ce dispositif permet de réguler le flux d’eau qui circule dans le circuit de chauffage. Il améliore ainsi l’efficacité de la pompe à chaleur et optimise le temps de chauffe de la piscine. La vanne de by-pass joue également un rôle non-négligeable durant les opérations de maintenance des équipements de la piscine.

  • La pompe à chaleur est l’appareil le plus utilisé afin de chauffer une piscine privée. Cet appareil de chauffage permet de profiter de moments de baignade, sans dépendre des caprices de la météo. Toutefois, il est courant de se demander quand mettre sa pompe à chaleur en marche ? Ce dispositif doit-il fonctionner en permanence ou bien à des horaires précis ? Voici quelques éléments de réponse.

  • Que ce soit en début de saison ou en été, la pompe à chaleur est très sollicitée. En effet, il n’y a rien de plus agréable qu’une eau à bonne température pour profiter des joies de la baignade. Toutefois, si cet appareil rend bien des services, il n’est pas à l’abri des pannes. Nous vous proposons ainsi de découvrir comment détecter les pannes les plus courantes que peut rencontrer une pompe à chaleur de piscine, et surtout, les solutions possibles pour y remédier.

  • En installant un système de chauffage sur votre piscine, vous pouvez profiter plus longuement de votre espace de baignade sans dépendre des caprices du soleil. Cependant, il est courant de se demander quel système de chauffage utiliser, et surtout combien de temps faut-il pour chauffer sa piscine ? Nous vous proposons ainsi un petit guide pour vous aider à estimer le temps nécessaire pour atteindre une température de baignade idéale.

  • Lors de l’achat d’une pompe à chaleur pour piscine, il est courant de se demander quelle est la meilleure marque. Après tout, certaines enseignes possèdent une meilleure maîtrise des nouvelles technologies et proposent des produits innovants et faciles d’utilisation. Afin de vous aider dans votre recherche, nous vous proposons de découvrir notre top 4 des meilleures marques de pompe à chaleur pour piscine.