Comment choisir un réchauffeur électrique pour piscine ?

Comment choisir un réchauffeur électrique pour piscine ?

Alternative moins chère à la pompe à chaleur de piscine, le réchauffeur électrique existe en une grande diversité de modèles que pour être sûr d’avoir le bon, mieux vaut le choisir avec soin. Parmi les nombreux moyens pour chauffer une piscine, telles que les bâches à bulle ou les pompes à chaleur, les réchauffeurs de piscine restent la solution la plus rapide.
Toutefois, il ne faut pas occulter le fait que s’il est capable d’offrir une telle rapidité de chauffe qui se fait en quelques heures seulement, il peut faire pareil avec vos factures. Dans cet article, nous vous dévoilons les critères de choix d’un réchauffeur électrique de piscine. Dans la foulée, découvrez l’astuce pour tirer profit de l’efficacité de cet équipement en minimisant les dépenses.
 

Un réchauffeur électrique : qu’est-ce que c’est ?

Proposé à 250 euros jusqu’à près de 1 000 euros pour les modèles plus élaborés et plus puissants, le réchauffeur de piscine est une option plus accessible pour se baigner confortablement dans une piscine chauffée. Vous profiterez ainsi de votre bassin avant que les premiers rayons n’aient eu le temps de chauffer l’eau. A moins peut-être que vous ne soyez tenté par l’expérience d’un petit bain de minuit ? Connu pour être l’option la moins complexe et simple à installer, le réchauffeur électrique de piscine est décliné dans divers types de matériaux, de formes. Il génère des performances différentes.
Cet appareil électrique se compose d’un boîtier en polyamide et d’une résistance électrique. Le boîtier s’insère directement dans le mécanisme de filtration du bassin. L’eau qui pénètre dans le circuit augmente de température grâce à la résistance qui la réchauffe avant qu’elle n’en ressorte par la sortie. Cet accessoire est aussi doté d’un thermostat qui s’arrête quand l’eau atteint la température de consigne.

Un réchauffeur électrique de piscine : quelles sont ses caractéristiques ?

Les réchauffeurs électriques de piscine ont bien sûr la même fonction. Mais en dépit de leur grande ressemblance, il y a des critères qui les distinguent. Ce sont respectivement :

Le matériau qui constitue leur corps.

Ce dernier, dont la forme varie en L ou droite, est conçu en PVC, en aluminium, en acier, en inox et peut aussi être composite. La résistance qui assure le chauffage de l’eau, appelée thermoplongeur, est en inox ou en titane.

Le nombre de thermoplongeurs

Un réchauffeur électrique de piscine peut s’équiper d’un ou de deux résistances. Un réchauffeur doté de deux résistances génère moins de consommation du fait que la température de consigne est rapidement atteinte.

La puissance du réchauffeur de piscine

De ce critère dépend la vitesse de chauffe. Les réchauffeurs électriques de piscine disposent pour la plupart d’une puissance entre 3 et 18 k W. Cependant, il y a des modèles plus puissants de 45 kW. On peut aussi trouver des gammes de 120 kW, même si c’est plus rare.

Le dimensionnement

La puissance et la forme du réchauffeur déterminent la taille d’un réchauffeur.

Le thermostat

Analogique (bouton) comme celui du modèle Vulcan titane 6kW monophasé , Réf : V-8T86 ou digital (avec écran LCD) à l’instar de celui du réchauffeur électrique Vulcan V100 titane 24kW triphasé, Réf : V100-24, le thermostat sert au réglage de la température que l’on souhaite pour l’eau du bassin.

Le type de fixation du réchauffeur

Alors que certains modèles de réchauffeur électrique pour piscine se fixent au mur ou un support vertical, il y en a qui sont à poser de façon horizontale. Le réchauffeur électrique de piscine Elecro NANO 3kW , Réf : ELE-150-0090 peut à la fois être fixé au sol ou au mur.

Le débit tolérable

Le niveau de débit que tolère l’équipement doit s’accorder avec la pompe.

L’alimentation

L’alimentation d’un réchauffeur électrique peut être monophasée ou triphasée. Le choix de l’alimentation dépend de l’installation.

Pourquoi faut-il déterminer le débit de la pompe de la piscine ?

L’objectif de connaître ce détail est de ne pas vous tromper sur la compatibilité du réchauffeur et de la pompe de la piscine. En effet, il est essentiel que le débit du réchauffeur s’accorde avec celui de la pompe et au volume d’eau à chauffer.

Choisir un réchauffeur électrique de piscine à partir du volume d’eau et de la température du bassin

Le volume d’eau à chauffer et la température initiale sont deux facteurs permettant d’estimer la puissance adéquate du réchauffeur de piscine. Le niveau de productivité de l’appareil est également étroitement lié à sa puissance.

Quelle puissance convient au réchauffeur électrique de piscine ?

La puissance nécessaire repose sur certaines variables dont en premier la vitesse de chauffe souhaitée, notée (t). Il faut parallèlement déterminer la température initiale ou actuelle de l’eau, notée T1 et la température à atteindre notée T2. À partir de ces données, vous devez calculer la différence entre les deux.
Bien entendu, on n’oubliera pas de déterminer le volume d’eau V de la piscine. La formule à appliquer pour connaître la puissance idéale de l’appareil est ((V X Différence de température)x1,4)/t. Vous ne savez pas quel volume possède votre piscine ? Pas de problème ! Reportez-vous sur sa profondeur moyenne (profondeur minimale + profondeur maximale) /2.
Il vous sera par la suite plus facile de calculer le volume de votre piscine selon sa forme sachant que :
  • Si la piscine est de forme rectangle : V(en m3)=Longueur xlargeur /profondeur moyenne
  • Si la piscine est arrondie : V= diamètre X diamètre X profondeur moyenne X 0,78
  • Si la piscine est ovale : Longueur X largeur X profondeur moyenne X 0,89.
Dans la pratique, prenons une piscine de 30m3 dont l’eau fait 17°C. Ce qu’on veut, c’est qu’elle atteigne les 25°C en 19 heures. En partant de la formule, nous avons 30 X 8 X 1,4/ 19 = 18. Votre réchauffeur électrique de piscine devra donc avoir une puissance de 18 kW.

Considérez le moyen pour désinfecter l’eau pour choisir un réchauffeur de piscine

Comme vu plus haut, les thermoplongeurs sont déclinés en titane et en inox. Il est primordial que la résistance de votre réchauffeur soit compatible avec votre système de désinfection. Si votre bassin est désinfecté au chlore, une résistance en inox est le choix idoine. Privilégiez le titane si l’eau de votre bassin est désinfectée au sel.

Tenez compte de l’espace disponible pour choisir votre réchauffeur électrique de piscine

Leur forme et leur mode de fixation sont les premiers éléments différenciant des réchauffeurs de piscine. Si la forme est tantôt droite tantôt en L, la fixation est possible de manière horizontale ou verticale. Ce choix est donc conditionné par la configuration de l’appareil.
Toutefois, ce dernier ayant un sens de circulation, assurez-vous de pouvoir accéder au thermostat avant de décider. Ce, en dépit du fait que les réchauffeurs de piscine sont aujourd’hui majoritairement réversibles. De plus, il vaut mieux installer le dispositif à un point bas et faire en sorte que la résistance soit constamment dans l’eau en positionnant des siphons aux entrées et sorties.

À quelle fréquence prévoyez-vous d’utiliser votre réchauffeur électrique de piscine ?

Il est clair que la fréquence d’utilisation impactera le choix d’un réchauffeur de piscine. Un appareil doté d’un corps en métal, et particulièrement en inox, résistera mieux à un usage prolongé. Ce choix est aussi valable au cas où l’équipement est susceptible d’être assujetti à des chocs dans le local technique où il sera installé. En revanche, il n’y a aucun problème à choisir un corps en plastique si l’appareil se destine uniquement à chauffer ponctuellement l’eau d’un bassin hors-sol.

Une bonne compatibilité entre réchauffeur électrique et pompe de la piscine : c’est important

Dans la mesure où en ouvrant le circuit de votre réseau de filtration, vous constatez qu’il est possible d’y installer un réchauffeur, alors oui, les deux sont compatibles. De préférence, choisissez un emplacement à proximité de l’arrivée d’eau du bassin, idéalement entre les buses de refoulement et le mécanisme de filtration. Néanmoins, il peut être nécessaire de poser un système de dérivation, mieux connu sous le nom de by-pass.
Notamment, si la piscine est enterrée. Ainsi, le flux sera totalement ou partiellement dévié si une panne vient à se produire. En outre, vous pouvez aussi avoir besoin de poser un disjoncteur de 30 mA. Par ailleurs, l’alimentation du réchauffeur (monophasée ou triphasée) est à choisir en tenant compte de votre installation électrique.

Réchauffeurs de piscine électrique et consommations électriques font-ils bon ménage ?

Réchauffer l’eau de la piscine a inévitablement des répercussions sur les factures d’électricité. Néanmoins, une utilisation à bon escient limitera drastiquement cet impact. Et cela se fait avec le bon choix de la puissance. Il va sans dire qu’un appareil avec une puissance moins importante coûtera moins cher en consommation. Cependant, il ne faut pas non plus perdre de vue le fait qu’un réchauffeur manquant de puissance ne chauffera pas correctement.
Et si la puissance est exagérée, le dispositif consommera beaucoup inutilement. La puissance des plus petits modèles est de 3 kW. Dans l’optique de limiter la consommation de l’appareil, un programmateur permet de planifier le chauffage de l’eau aux heures creuses. Avec les pertes de chaleur, cet appareil peut peser lourd sur vos factures. Toutefois, cela est facilement évitable en combinant son action avec celle d’une couverture que vous utiliserez la nuit ou par mauvais temps.
Nos derniers articles et guides chauffage piscine
  • Avoir une piscine chauffée est une aubaine. L’eau y est plus agréable. Mais surtout, il est possible de profiter plus longtemps de son espace de baignade. Néanmoins, il faut garder en tête que cela a un coût, que ce soit à l’achat ou à l’exploitation de l’équipement de chauffage. La question se pose alors, quel est le prix du chauffage d’une piscine ? Découvrez dans ce guide quelques éléments de réponse qui vont vous aider à choisir le meilleur appareil pour chauffer votre espace de baignade.

  • Avoir une piscine chauffée est un rêve pour beaucoup de personnes. Mais les équipements de chauffage coûtent chers, que ce soit à l’achat ou à exploiter. Il existe pourtant des solutions pour chauffer gratuitement sa piscine. Découvrez dans ce guide quelques astuces pour élever la température de votre espace de baignade, sans vous ruiner.

  • Avoir une piscine extérieure chauffée en hiver est tout à fait possible. De nombreuses techniques permettent d’élever la température de l’eau, afin de pouvoir nager durant la saison hivernale. Mais pour laquelle faut-il opter ? Découvrez dans ce guide les différentes solutions pour avoir une piscine extérieure chauffée en hiver, ainsi que leurs avantages et inconvénients.

  • Avoir une piscine chauffée est un rêve pour beaucoup de particuliers, notamment pour les propriétaires de bassins hors-sol. Et pour cause, cela offre un surplus de confort au baigneur et la période d’utilisation du bassin est bien plus large. Il existe pourtant une myriade de solutions pour chauffer une piscine hors-sol. Nous vous proposons de découvrir dans ce guide les différentes solutions de chauffage pour les bassins de nage hors-sol, ainsi que des conseils pour choisir le meilleur dispositif.

  • Chauffer une piscine offre de nombreux avantages. Cela va étendre la période d’utilisation du bassin. Les moins frileux peuvent ainsi nager, même en hiver. Une eau chaude est aussi plus agréable pour les baigneurs. Mais comment chauffer sa piscine ? Il existe pour cela différentes solutions, chacune ayant ses propres avantages et inconvénients.

  • Nager en hiver c’est envisageable. Pour cela, il suffit de chauffer sa piscine. Il existe d’ailleurs plusieurs solutions pour avoir une eau à 28 °C et ainsi profiter des joies de l’eau tout au long de l’année. Découvrez dans ce guide quelles sont les différentes techniques de chauffage en hiver, ainsi que leurs avantages et inconvénients.