Comment chauffer sa piscine en hiver ?

Comment chauffer sa piscine en hiver ?

Nager en hiver c’est envisageable. Pour cela, il suffit de chauffer sa piscine. Il existe d’ailleurs plusieurs solutions pour avoir une eau à 28 °C et ainsi profiter des joies de l’eau tout au long de l’année. Découvrez dans ce guide quelles sont les différentes techniques de chauffage en hiver, ainsi que leurs avantages et inconvénients. 

Pourquoi chauffer sa piscine en hiver ?

De nombreux propriétaires de piscine choisissent d’hiverner leurs bassins de nage lorsque l’été touche à sa fin. Ils doivent alors attendre le retour des beaux jours afin de profiter à nouveau de leur piscine. Pourtant, il est assez simple de chauffer l’eau de la piscine afin d’en profiter toute l’année.
Chauffer une piscine en hiver présente d’ailleurs de nombreux avantages. Cela permet notamment de continuer à faire du sport afin d’entretenir, et ainsi éviter le petit embonpoint hivernal. Une séance de natation est aussi un bon moyen pour se distraire et se relaxer durant les journées maussades en hiver.
 

La condition à respecter

Installer une solution de chauffage en hiver est bien faisable. Mais cela ne s’adresse pas à tout le monde. Si vous avez la chance de vivre dans une région aux hivers favorisés, vous pouvez ainsi installer un appareil de chauffage pour éviter la mise en hivernage de votre espace de baignade.
Si les hivers sont plutôt rudes dans votre région, vous devez tout d’abord mettre votre piscine sous un abri, en particulier si vous êtes frileux. Cela vous permet d’avoir un espace de baignade protégé des intempéries. L’abri crée également un effet de serre, ce qui permet d’augmenter légèrement la température de l’eau.
Quoi qu’il en soit, si la température ambiante est inférieure à -10 °C en hiver, il est souvent conseillé de procéder à la mise en hivernage du bassin. Vous pouvez ainsi opter pour un hivernage actif, afin de pouvoir vous baigner à nouveau lorsque les conditions climatiques s’améliorent.
 

Choisir une solution de chauffage

Il existe une multitude de solutions pour le chauffage d’une piscine en hiver. Toutefois, chacun de ces appareils présente des avantages et des inconvénients qui leur sont propres. Il faut ainsi en prendre compte avant de choisir.
Pour faire le bon choix, il faut également prendre en considération d’autres paramètres tels que le type et les caractéristiques de la piscine. Le bassin peut ainsi être enterré ou hors-sol, il peut être installé en extérieur ou sous un abri. Le volume d’eau à chauffer ainsi que les conditions climatiques en hiver ont également leur importance.
 

Chauffage pour piscine en hiver : la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est la solution de chauffage de piscine la plus appréciée des consommateurs. Cela est notamment dû à sa grande polyvalence ainsi qu’à ses performances énergétiques. En effet, cet appareil peut chauffer aussi bien les grands bassins que de petites piscines hors-sol.
 

Avantages d’une pompe à chaleur de piscine

La pompe à chaleur est une solution de chauffage eco-friendly étant donné qu’il ne produit pas directement de la chaleur. Cet appareil récupère les calories naturellement présentes dans l’air pour chauffer l’eau. Il s’agit d’une énergie verte, gratuite et disponible en abondance.
Son mode de fonctionnement atypique lui confère un rendement énergétique assez remarquable. La pompe à chaleur de piscine produit bien plus de chaleur qu’elle ne consomme d’électricité. Dans des conditions idéales, ces machines peuvent avoir un coefficient de performance de plus de 7. Cela signifie qu’elle produit 7 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme.
La pompe à chaleur a également connu de nouvelles avancées technologiques, qui améliorent leur capacité à chauffer une piscine en hiver. La technologie Full Inverter optimise leur rendement. Les nouvelles générations de fluide frigorigène et d’échangeur thermique étendent leur plage de fonctionnement. À titre d’exemple, la pompe à chaleur Poolex Silverline Full Inverter (réf : FIC00219143130) fonctionne sans peine même si la température ambiante est inférieure à 0 °C.
 

Limites d’une pompe à chaleur de piscine

Si la pompe à chaleur offre de nombreux avantages, cette solution de chauffage présente néanmoins certaines limites. Cela résulte principalement du fait que ses performances restent dépendantes des conditions climatiques.
En effet, lorsque le climat se rafraîchit, la pompe à chaleur éprouve plus de difficulté à récupérer l’énergie calorifique de l’air, ce qui risque d’impacter son rendement. Ainsi, si en été le rendement d’une pompe à chaleur est particulièrement important, en hiver, son coefficient de performance se dégrade. Cela va alors se répercuter sur la facture d’électricité.
De plus, il faut savoir que le coût d’acquisition d’une pompe à chaleur de piscine est assez conséquent. Le prix de ces appareils de chauffage peut dépasser les 1000 €. Cependant, comme la pompe à chaleur est qualifiée d’énergie nouvelle et renouvelable, elle est éligible à certaines aides financières. Son excellent rendement permet aussi d’amortir son coût d’achat sur le long terme.
 

Opter pour un chauffage électrique de la piscine en hiver

Le réchauffeur électrique se présente sous la forme d’un tube cylindrique, qui vient se greffer sur le circuit de filtration de la piscine. Il utilise une résistance électrique afin de convertir l’énergie électrique en chaleur. L’eau du bassin entre alors en contact avec la résistance pour s’échauffer.
 

Avantages d’un réchauffeur électrique

Le réchauffeur électrique est l’appareil de chauffage de piscine le moins cher du marché. Ces appareils coûtent en moyenne entre 200 et 800 €. Ce dispositif est aussi facile à installer. Il suffit de le raccorder directement au circuit de filtration. Sans oublier que le réchauffeur électrique est un appareil compact, qui ne prend quasiment pas de place dans le local technique.
Le réchauffeur électrique se démarque aussi par son rendement et sa grande réactivité. Cela signifie qu’il est capable de chauffer rapidement une piscine. Quelques heures suffisent pour atteindre la température de consigne. Plus l’appareil est puissant, plus la montée en température est rapide.
Enfin, contrairement à la pompe à chaleur, les performances d’un réchauffeur électrique ne dépendent pas des conditions climatiques. Ses performances restent constantes qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente. Cela s’avère très pratique pour chauffer rapidement sa piscine en hiver.
 

Limites d’un réchauffeur électrique

Il est vrai que le coût d’acquisition d’un réchauffeur électrique est très faible. Et ce dernier promet de chauffer assez vite une piscine, même s’il fait froid. Toutefois, cela a un prix, puisque le coût à l’usage de cet appareil est relativement important.
En effet, le réchauffeur se révèle être assez gourmand en électricité. Si vous souhaitez chauffer en permanence votre piscine durant l’hiver, et que cette dernière s’avère être plutôt volumineuse, vous risquez de voir votre facture d’électricité grimper en flèche.
Pour y remédier, il est important de bien isoler sa piscine, afin de limiter les déperditions de chaleur. De plus, à cause de ses spécificités, le réchauffeur électrique est surtout employé en tant que dispositif de chauffage d’appoint.
Il est néanmoins possible de l’utiliser comme moyen de chauffage principal en hiver, à condition que la piscine soit peu volumineuse. Voilà pourquoi le réchauffeur électrique se cantonne le plus souvent à chauffer de petits bassins hors-sol.
 

Chauffage pour piscine en hiver : l’échangeur thermique

L’échangeur thermique permet d’utiliser le système de chauffage de la maison pour réchauffer une piscine en hiver. Il s’agit d’un système de chauffage eau/eau, qui va favoriser les échanges calorifiques entre l’eau chaude du chauffage central et l’eau de la piscine. Ces dernières circulent dans des circuits indépendants. Il n’y a donc pas de risque de retrouver de l’eau de piscine dans sa chaudière.
 

Avantages d’un échangeur thermique

L’échangeur thermique est une solution très pratique pour le chauffage d’une piscine en hiver. En effet, elle tire pleinement parti des performances du système de chauffage central pour optimiser le confort de la maison et de la piscine.
Ce dispositif est également très réactif, même si ses performances dépendent de celles du système de chauffage domestique. En effet, la montée en température est très rapide. Il peut ainsi atteindre la valeur de consigne en moins de 48 heures, quel que soit le volume de la piscine.
L’échangeur électrique est également assez économique. Son coût d’achat est d’environ 500 €, bien que les plus performants peuvent coûter jusqu’à 3000 €. De plus, son impact sur votre facture d’électricité est assez modéré, voire même négligeable.
Enfin, l’échangeur thermique est un appareil écologique, à condition que votre chaudière le soit également.
 

Limites d’un échangeur thermique

L’échangeur thermique est une des meilleures solutions de chauffage pour piscine en hiver. Cependant, il peut arriver qu’il y ait des problèmes de compatibilité entre cet appareil et le dispositif de chauffage domestique.
D’une manière générale, l’échangeur thermique de piscine est rarement compatible avec un système de chauffage 100 % électrique ou 100 % bois. Toutefois, si vous utilisez un chauffage qui produit de l’eau chaude, vous pouvez utiliser sans crainte un échangeur thermique, quelle que soit la source d’énergie.
L’éloignement entre la piscine et la maison peut également poser un problème. En effet, une distance trop importante provoque de grandes déperditions énergétiques, notamment en plein hiver. Cela va affecter le rendement du chauffage et donc impacter votre facture d’énergie.
 
Enfin, les performances générales de cet appareil vont surtout dépendre de celles de la chaudière.
Nos derniers articles et guides chauffage piscine
  • La pompe à chaleur d’une piscine est un dispositif délicat qui demande un entretien régulier. Il est d’ailleurs important de le préparer à affronter la saison hivernale. Cela passe le plus souvent par une vidange de l’appareil de chauffage. Découvrez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir afin de vidanger une pompe à chaleur de piscine.

  • Voir du givre se former sur une pompe à chaleur de piscine peut sembler inquiétant. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un phénomène bénin, qui n’aura aucun impact sur ses performances. Toutefois, si la présence de glace persiste, cela peut provoquer un dysfonctionnement de votre appareil de chauffage. Découvrez dans ce guide pourquoi du givre se forme sur votre pompe à chaleur de piscine, et surtout, quelles sont les solutions pour lutter contre ce phénomène.

  • La pompe à chaleur est un équipement de chauffage très connu par les amateurs de piscines privées. Or, saviez-vous que cet appareil utilise un échangeur thermique pour chauffer votre espace de nage ? Dans ce guide, nous vous proposons de découvrir cet accessoire méconnu, mais qui n’en est pas moins utile : l’échangeur d’une pompe à chaleur de piscine.

  • Avoir un appareil de chauffage, comme une pompe à chaleur, permet de gagner en confort dans la piscine. Cependant, ce dispositif va inévitablement avoir un impact sur votre facture d’électricité. Il est donc naturel de se demander quelle est la consommation d’une PAC de piscine. Découvrez dans ce guide comment estimer la consommation électrique de votre équipement de chauffage, ainsi que divers conseils pour optimiser ses performances.

  • Avoir une piscine chauffée est une aubaine. L’eau y est plus agréable. Mais surtout, il est possible de profiter plus longtemps de son espace de baignade. Néanmoins, il faut garder en tête que cela a un coût, que ce soit à l’achat ou à l’exploitation de l’équipement de chauffage. La question se pose alors, quel est le prix du chauffage d’une piscine ? Découvrez dans ce guide quelques éléments de réponse qui vont vous aider à choisir le meilleur appareil pour chauffer votre espace de baignade.

  • Avoir une piscine chauffée est un rêve pour beaucoup de personnes. Mais les équipements de chauffage coûtent chers, que ce soit à l’achat ou à exploiter. Il existe pourtant des solutions pour chauffer gratuitement sa piscine. Découvrez dans ce guide quelques astuces pour élever la température de votre espace de baignade, sans vous ruiner.